25 septembre 2019

Le martinet de rené char

Ce poème a été lu à la crémation de Jean-Claude Giavarini. J'ai plaisir à le reprendre en tant qu'admirateur moi-même de ce poète imprévisible. J-P Damaggio Le martinet Martinet aux ailes trop larges, qui vire et crie sa joie autour de la maison. Tel est le coeur. Il dessèche le tonnerre. Il sème dans le ciel serein. S'il touche au sol, il se déchire. Sa repartie est l'hirondelle. Il déteste la familière. Que vaut dentelle de la tour ? Sa pause est au creux le plus sombre. Nul n'est plus à l'étroit que lui. L'été de la longue... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :