04 février 2021

Vigné d’Octon Mary-Lafon

Léon Cladel m’a envoyé vers Vigné d’Octon et aujourd’hui Vigné d’Octon m’envoie indirectement vers Mary-Lafon. Vigné d’Octon a écrit un beau petit livre de 68 pages sur le poète ouvrier Peyrottes de Clermont l’Hérault, qui fut l’idole, comme d’autres poètes ouvriers, de Mary-Lafon un auteur que j’ai tant lu quand j’avais 30 ans. Au risque de surprendre je suis venu à l’occitanisme concret par Mary-Lafon, ayant par Castan découvert un occitanisme plutôt théorique puis par René Merle un occitanisme populaire. Une magnifique étude de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 janvier 2021

La Commune de Cladel unit urbains et ruraux

Sa vie durant Cladel eut le même rêve : unir les révoltes urbaines et les révoltes des «jacques» (un recueil de nouvelles s’appelle Urbains et Ruraux) aussi dans I.N.R.I. l’héroïne se prénomme Urbaine et le héros, Jacques. Le passage crucial de I.N.R.I. se déroule le 18 mars 1871 quand les armes de l’armée et celles de la Garde nationale se font face. Entre les deux le méridional Jacques tient un discours pour éviter le massacre. Il en appelle même à la langue d’oc, à l’adresse des soldats méridionaux comme lui. Et les soldats... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 janvier 2021

Léon Cladel et la Commune

Après la lecture du roman de Jean Cassou il est impératif que je me replonge dans un autre roman, sur la Commune, I.N.R.I. de Léon Cladel. Ce roman, sorti de la poussière seulement en 1931 grâce à Judith Cladel (et encore dans une version partielle) a comme héros un soldat au drôle de nom : Râtâs ! Pourquoi autant d’accent circonflexes ? Pour rappeler ses origines occitanes. Et le prénom de son amour est Urbaine ! Comme avec Cassou il s’agit en fait d’une histoire d’amour avec encore cette question :... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 décembre 2020

D’une insurrection à l’autre : de1851 à 1871

En 1971 j’avais presque vingt ans, j’ai eu le bac et mon destin était tracé : je serai instituteur et communiste. La France fêtait le centenaire de la Commune et j’en ai quelques traces dans ma bibliothèque. Ma passion de l’histoire aurait dû me conduire vers l’étude minutieuse de la Commune figure tutélaire du communisme de France et d’ailleurs or, sans doute par hasard si le hasard existe, je n’ai jamais cessé d’étudier minutieusement l’insurrection oubliée de 1851. Encore aujourd’hui je viens de vende mes deux derniers... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 novembre 2019

Mai 1964 : deux morts "célèbres" dans le 82

Aujourd’hui, aux Archives départementales, j’ai consulté La Dépêche de Mai 1964 en quête de quelques lignes sur deux personnages qui eurent leur heure de gloire en France. Il s’agit d’abord d’une femme morte à Moissac le 11 mai. J’ai scruté le journal mais rien le 12, rien le 13, rien le 14. Je commençais à désespérer quand le lundi 18 mai à la rubrique Moissac je découvre le bilan des naissances, mariages et décès de la commune. Et elle est bien là : Eve Cladel ! Une fille de Léon Cladel est venue mourir à Moissac. La... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 octobre 2019

Marx, le déterminisme et le mysticisme

Dans un article récent René Merle revient sur cette question décisive du rapport que Marx a entretenu avec le déterminisme. D’où la question qu’il pose: «Tout au contraire [«du marxisme vulgaire»], même si à l’évidence les hommes vivent dans des conditions déterminées, qu’ils ont reçues et non choisies, ne possèdent-ils pas la faculté de choisir librement leur mode d’action dans le cadre de ces conditions ? » Les conditions déterminées font que la liberté consisterait donc à s’activer à partir de la connaissance des conditions... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 août 2019

Cladel à Sainte-Pélagie vu par sa fille

La_vie_de_Cladel_par_sa_fille_Judith (extrait)   En 1905, toujours chez Lemerre, Judith Cladel rend hommage à son père par un livre conséquent, son deuxième livre. Auparavant elle a publié un livre sur Rodin dont elle fut la secrétaire. Elle a 32 ans. J’ai retenu l'extrait du récit qui évoque la période autour de 1876 quand Cladel est emprisonné un mois. Sa fille a trois ans mais elle se souvient des visites à Saint-Pélagie où on lui faisait croire que son père était chez un imprimeur pour corriger des épreuves. Il... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 août 2019

Cladel, Gambetta, Campagnac

Les éléments de ce texte ont déjà été publiés ici ou là. La conclusion est un peu douteuse en usant de Cladel pour évoquer l'actualité du moment mais bon... J-P Damaggio Le Rappel 12 mars 1921 LES ENFANTS ROUGES, (Souvenirs de février 1848)  « Ran, plan, .plan. Vivent les rouges, à bas les blancs ! » C'est pour avoir gravé sur un mur ces propos subversifs que Léon Gambetta, âgé de dix ans, fut chassé, en février 1848, du collège ecclésiastique de Montfaucon-du-Lot. Cette anecdote nous est contée par M. de Monzie dans... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 octobre 2016

Le revenant de 1851, Léon Cladel

Raca est le plus beau livre de Cladel, malheureusement il n'est pas sur Gallica. Un recueil de nouvelles où je reprends Le Revenant que je pensais avoir mis sur mes blogs mais je ne le retrouve pas. Je viens de le relire après avoir cherché Bresdin. JPD.    Le Revenant   Klüper, Ulysse-Othon-Noé-Barthélémy, graveur sur métaux, et citoyen de la capitale, fut, le 3 décembre 1851, trouvé sanglant par des lignards et des dragons sur les pavés empourprés du faubourg Saint-Antoine, non loin de l'omnibus renversé du... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 octobre 2016

Cladel, Boutet, de Montesquiou et Bresdin

Rodolphe_Bresdin Voici un portrait de Rodolphe Bresdin à partir de trois témoignages qui nous conduisent au château de Saint-Projet. L'homme fut vraiment étrange et le lecteur ne sera pas étonné si Cladel rappelle son engagement dans la Commune. De Montesquiou parle de son voyage au Canada en 1871 en tant que vieux rêve de l'artiste mais un vieux rêve devenu plus pressant par la crainte de la répression des Communards. Boutet évoquera la mort de Bresdin en des termes un peu différent de ceux de Cladel. On n'est pas forcément un... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,