Marc_Rucart_et_Jean_Zay

 

Voici un des chapitres du livre que je termine sur la baronnie de Jean-Michel Baylet. La Dépêche parle peu de cette activité exceptionnelle de JMB : président d'un jury littéraire ! Un beau palmarès déjà. Pour lustrer une vie pleine d'ombres ? A chacun de juger. JPD

 

 Le Prix littéraire Jean Zay de la laïcité, créé par le Parti Radical de Gauche, en 2005, est doté d’un montant symbolique de 1905 euros, en référence à la loi de séparation des églises et de l’Etat. Il récompense une œuvre consacrée aux thèmes de la laïcité et des valeurs républicaines. Il fait donc de J-M Baylet un président de prix littéraire. Les livres primés me sont tous sympathiques et cette liste pourrait me réconcilier avec JMB… s’il se limitait à cette fonction. En toute honnêteté il me fallait sortir une fois de plus des thèmes électoraux pour penser à autre chose.

Liste des prix :

2014 : Christiane Taubira, Paroles de liberté, J'ai LU

2013 : Boualem Sansal, Gouverner au nom d'Allah. Islamisation et soif de pouvoir dans le monde arabe. Gallimard

2012 : Jacques Julliard, Les gauches françaises 1762-2012 Histoire, politique et imaginaire. Flammarion

2011 : Pierre Nora, Historien public. Gallimard

2010 : Pierre Joxe, Cas de conscience, Labor et Fides

2009 : Alain-Gérard Slama, La société d'indifférence, Plon

2008 : Stéphan Hessel, Citoyen sans frontières,

2007 : Eric Roussel, Mendès-France, Gallimard

2006 : Caroline Fourest, La tentation obscurantiste, Grasset.

2005 : Gérard UNGER, Aristide Briand, le Ferme Conciliateur, Fayard.

 Note du 14 juin 2018 : je découvre qu'un lecteur vient de consulter ce message au moment où j'en publie sur Jean Cassou qui fut aux côtés de Jean Zay. Alors je suis allé voir où en était ce prix : il s'est arrêté en 2014 !