Fin stratège (ce qui l'a conduit à pas mal d'échecs ces derniers temps) J-M Baylet avait mis la barre très haute avec le PS, pour gagner le plus possible. Faute d'obtenir des élus avec les voix des citoyens, il cherche à en obtenir avec l'appui du PS national ! Donc, grand seigneur, il a abandonné la demande de tête de liste, mais il veut à la place celle de première vice-présidente de la région qui, dans le duo PS, est accordée à Damien Alary. En fait sous cette nouvelle exigence s'en cache une autre : quatre têtes de listes dans les départements. Pour le Tarn-et-Garonne, le Tarn, l'Aude et les Hautes-Pyrénées mais l'enthousiasme n'est pas au rendez-vous. Mais là aussi, il s'agit d'en demander quatre pour en obtenir trois (le Tarn avec tête de liste PRG !) et de demander 22 postes éligibles pour en avoir 20.

Jean-Christophe Cambadélis, est donc venu à Toulouse, le vendredi 17 juillet 2015 pour discuter avec Carole Delga, et les députés Valérie Rabault (Tarn-et-Garonne), Philippe Martin (Gers) et Kader Arif (Haute-Garonne). Les oreilles ont dû lui siffler. Que de temps perdu en tractations de marchés de dupes !

 Bilan : discussion bloquée et le PS renvoie ses réponses au 19 septembre.

 Il se murmure que l'abandon de la tête de liste pour Sylvia Pinel lui cause bien du chagrin et qu'elle devient la plus exigeante avec le PS. En aucun cas l'idée d'une liste PRG n'est envisagée : pour 2% c'est pas la solution. La menace d'aller avec la liste Saurel ? Mais Philippe Saurel a bien insisté pour dire qu'il ne voulait aucun sigle de partis…

 Pour mettre plus d'ambiance dans la bataille, deux listes nouvelles s'annoncent dans ce Grand Sud où l'idée, que de toute façon la gauche va gagner, fait naître des ambitions.

Côté EELV, Gérard Onesta s'est lancé clairement depuis plusieurs mois mais ça n'a pas fait la joie à Montpellier, de Christophe Cavard qui vient de quitter le parti pour lancer ses propres listes. Et pour corser encore les problèmes de Gérard Onesta, Nouvelle Donne qui en principe, au vu des élections départementales devait être sur les listes EELV, a décidé de présenter ses propres listes (avec le soutien d'un PS dissident). Une façon là aussi de faire pression pour obtenir plus de places éligibles ?

J-P Damaggio

 Les listes PS ont été rendues publiques : ICI

Pour le Tarn-et-Garonne en cas d'alliance avec le PRG il y a eu deux configurations proposées :

Celle retenue et publiée :

MP Tarn et Garonne 1 F Valérie RABAULT

MP Tarn et Garonne 2 H Patrice GUARRIGUES

MP Tarn et Garonne 3 F Rose CAMBON

MP Tarn et Garonne 4 H Michel BENAZET

MP Tarn et Garonne 5 F Isabelle LAVERON

MP Tarn et Garonne 6 H François CAZES

MP Tarn et Garonne 7 F Femme Sté civile 

MP Tarn et Garonne 8 H Eric BESSOU

MP Tarn et Garonne 9 F Femme Sté civile

 

Celle qui n'a pas été retenue mais plus probable si entente avec le PRG :

(avec un seul élu PRG possible, elle ne manquera pas de faire discussion !)

1 - Femme PRG

2 – GARRIGUES Patrice 

3 – CAMBON Rose 

4 – BENAZET Michel 

5  - Femme PRG 

6 – Homme PRG 

7- LAVERON Isabelle 

8 – CAZES François 

9 – Femme PRG