lenin moreno

L'Amérique latine fait peu la Une des médias pourtant d'importantes évolutions se produisent.

En un week-end, le vote des Colombiens reporte l'accord de paix, qui faut-il le préciser n'incluait pas l'EZL, une guérilla de l'est du pays.

Le PT perd la mairie de Sao Polo et l'échec fut énorme : le maire sortant ne passant pas la barre de 20%.

Le parti au pouvoir en Equateur vient de désigner son candidat pour remplacer Rafael Correa : ce sera Lenin Moreno (sur la photo en chemise blanche) et il est donné largement gagnant à la présidentielle.

Et dans ce pays, à Quito, 90 partis viennent de participer au troisième Encuentro Latinoamericano Progresista. Une rencontre aux résultats divers et je retiens celui souhaité par les dirigeants équatoriens, la mise au point d'une charte pour lutter contre la corruption.

Ces rencontres ont prouvé la bonne santé du pouvoir en place en Equateur puisqu'au même moment un cabinet d'études de Boston a considéré que c'est le pays où les bénéfices du pétrole sont les mieux utilisés.

J'y reviendrai plus tard. J-P Damaggio