montauban en commun

Au moment des municipales La Dépêche est plus que jamais un journal totalement engagé en faveur de son propriétaire (1), mais pour Montauban, il y a une petite exception : des questions posées équitablement aux diverses têtes de listes. Aujourd’hui c’était le tour de Montauban en commun.

Voici les réponses aux questions.

La_Dépêche_25_janvier_2020

Il se trouve que sur la même page Valérie Rabault indique pour le liste d’union de la gauche : « Arnaud Hillon a déjà montré une capacité à construire une union des forces de gauche qui ne s’était pas vue depuis 1995 à Montauban. »

Erreur. En 1995 il n’y avait pas union des gauches avec une liste des Verts avec qui la fusion n’a pas été acceptée au second tour. C’est en 2001 que toute la gauche a été tellement unie qu’au second tour elle n’avait plus aucune réserve de voix et ce fut la défaite. J-P Damaggio

Exemple : à Castelsarrasin le candidat du PRG est désigné divers gauche, le candidat LR est désigné divers droit et le candidat indépendant est désigné LREM.

Précision : Eric Bénech se défend d'être PRG puisqu'il a été exclu de ce parti ! Sans doiute quans son père a décidé de soutenir Bésiers !