ecuador

 

Piura est à deux pas de l'Equateur si bien que dans son roman Vargas Llosa indique que la ville bénéficie de la présence d'Equatoriens investisseurs mécontents de Rafael Correa qui préfèrent investir au Pérou. Mais le pouvoir en place suscite aussi de la colère au sein du peuple. Même les Indigènes qui étaient absents des luttes depuis longtemps recommencent à bloquer les routes. Depuis 9 ans l'économiste-président reste à la tête du pays et pour l'Equateur cette longévité est déjà un exploit.

Le journal Peru 21 que je ne connaissais pas publie des photos : ICI.

Une des raisons des manifestations c'est la modification de la Constitution pour obtenir le fin de la limitation du mandat présidentiel.

Avec les habituelles revendications sociales qui s'inscrivent sur la banderole de tête : Toute mine contamine.

Il s'agit de luttes pour limiter l'extractivisme que le gouvernement veut développer en changeant justement la loi sur l'eau. J-P Damaggio