Desalojo-de-grupos-antisistema_54063869171_550_365

C'est seulement en 2014, le 28 mai, que Manel Prat le dirigeant de la police catalane démissionne.

Pourquoi seulement 2014 ? Car dès 2010 l'utilisation des balles en caoutchouc contre les Indignés de Barcelone avait causé une grande stupeur. Mais les problèmes ne se sont pas arrêtés là.

Grève générale en 2012 : Ester Quintana perd un œil à cause d'une des fameuses balles. Bien sûr les autorités politiques supérieures (le parti de Puigdemont) ont nié cet usage bien que la justice l'ait confirmé!

Juan Andrés Benítez meurt le 6 octobre de 2013 suite à une arrestation.

1 Mai 2014 L'utilisation des balles en caoutchouc a été si forte qu'après ça leur utilisation a été interdite.

2014 : Yassir El Younossi, de 27 ans meurt dans un commissariat.

La surprise pour les progressistes catalans a été de voir ERC qui autrefois s'opposait aux violences policières, les soutenir à partir de 2012. Pourquoi ? Car ERC est entré dans la majorité au pouvoir (soutien sans participation à Artur Mas à partir de 2012) !

Un journal aussi officiel que Lavanguardia a par exemple publié des photos où les Mossos sont en action contre une grève générale le 2 novembre 2010. Il suffit de lire les articles d'alors pour vérifier que bien que sous les ordres des autorités catalanes cette police est comme toutes les polices. Et je ne viens pas d'écrire que je salue Rajoy pour son anti-catalanisme.

En 2015 ERC a marqué des points en récupérant uen partie de l'électorat de la droite catalaniste et la direction des Mossos est devenue plus respectueuse des manifestants sociaux.

Découvrir aux dernières municipales de Barcelone et Madrid que les suites des Indignés avaient pu donner naissance à des élus originaux écartant les pouvoirs en place, n'est pas sans lien avec ce qui se passe aujourd'hui en Espagne. J-P Damaggio