Double surprise : La Dépêche rend compte d'une initiative France insoumise, et cette initiative a lieu juste à côté dans le Lot. Quand je cherche sur les sites internet du Lot de FI, pour avoir leur point de vue, je n'en trouve pas trace. Je vais donc commenter seulement l'article de La Dépêche.

1 ) J'apprends que c'est là que les délégués ont été tirés au sort or ce tirage a été national !

2 ) La parole est surtout donné à Manuel Bompard qui était la vedette de la journée et qui se rassure en disant que le mouvement est bien vivace.

3 ) Mais pourquoi cette structure départementale n'est-elle pas incluse dans les structures à venir ?

J-P Damaggio

 La Dépêche

Samedi 18 novembre, à l'invitation des groupes d'action de la France Insoumise du Lot, le «Forum des Insoumis» a permis, de 10 à 22 heures, aux différents ateliers mis en place et à la soixantaine d'adhérents y participant, de faire connaissance et d'échanger sur les actions des 24 groupes d'Insoumis que regroupe le département. Occasion également de tirer au sort les délégués qui seront présents, la semaine prochaine, à la Convention nationale du mouvement à Clermont-Ferrand afin de définir les différentes orientations de la «France Insoumise» dans les prochains mois.

 

Dans l'assemblée, on pouvait reconnaître, entre autres, Chantal Grin candidate de la 2e circonscription du Lot aux dernières élections législatives ; Philippe Gastrein, cheville ouvrière du forum ; Lionel Gouésigoux, porte-parole du mouvement et bien sûr, Manuel Bompard, directeur des campagnes de la «France Insoumise» et de Jean-Luc Mélenchon, qui en fin de journée a fait la synthèse du travail de la journée et répondu aux questions qui lui ont été posées. «Je suis très satisfait de cette journée qui a permis aux différents militants de la «France Insoumise», répartis sur le territoire et qui ne se connaissaient pas, de se retrouver et de se préparer à la Convention de la semaine prochaine», nous déclarait Manuel Bompard, en concluant : «Ça prouve que le mouvement, qui est né lors de l'élection présidentielle, est encore bien vivace, notamment dans le Lot. On n'est pas condamné à la résignation face à la politique inégalitaire que mène le gouvernement. Nous continuerons notre travail de force opposition auprès de ceux qui souffrent et qui se battent en soutenant des propositions raisonnables et de bon sens. Nous avons vocation d'être une alternative crédible et nous en aurons grand besoin pour répondre aux questions futures auxquelles nous allons être confrontés». La Dépêche du Midi