le début

Les gilets jaunes ont donné rendez-vous à la population Esplanade des Fontaines à Montauban à 14 h.

Petit à petit l’esplanade s’est remplie ; les motards se sont fait entendre ; quelques dirigeants politiques du PG ou du PCF ; surtout des anonymes qui tiennent à le rester ; on me dit que quelques personnes aiment répondre aux médias mais je neles connais pas ; un copain qui participe à l’action tous les jours m’indiquent la découverte d’une misère cachée avec des personnes qui subitement aiment expliquer cette misère ; le cortège se met en route ou en doute ; devant comme derrière les mêmes sans grade ; très décontractée la foule ; des gilets jaunes comme une arme décorée ; je veux dire une arme pacifique ; j’ai compté 2500 personnes ; le préfet a dû faire ses propres comptes et j’imagine 500 personnes va dire sa calculette (je veux dire celle donnée au public car j’en suis sûr celle transmise au ministre est fiable) ;

nouilles

on arrive devant la préfecture avec quinze gendarmes qui surveille ; le cortège reste bon enfant ; Macron démission est le seul slogan ; La Marseillaise la seule chanson ; preuve irréfutable d’une présence de l’extrême-droite ? ; je ne sais qui a trouvé l’idée du gilet jaune comme symbole mais c’est un beau coup pour la com : la gars peut entrer chez le premier communiquant de service ; la manif n’a pas été déclarée ; je cherche la date de ma précédente manif à Montauban : c’était le 9 octobre, juste un peu plus d’un mois ; le 9 octobre je connaissais au moins 50% des personnes et aujourd’hui à peine une dizaine ; les gens sont là en famille ; le gilet jaune n’a pas de chef et n’a pas de sexe ; une inscription sur un gilet : et là tu nous vois ducon !

Situation vue par La Dépêche pour ce 24 novembre

Les agriculteurs rejoignent le mouvement

A midi, la préfecture comptabilise 10 points de rassemblement sur le Tarn-et-Garonne avec des opérations de blocage ou de filtrage de la circulation. La nouveauté du jour est l'arrivée dans le mouvement d'agriculteurs qui viennent avec leurs tracteurs et remorques. L'accès à des zones commerciales sont difficiles comme à Montauban Aussonne où près de 400 manifestants (240 selon la préfecture) sont regroupés autour d'un giratoire. A Valence d'Agen et Moissac, ce sont aussi des zones commerciales qui sont visées avec, selon les pouvoirs publics, une dizaine de tracteur aux entrées de la cité uvale et une trentaine de personnes aux entrées des magasins Lidl, Intermarché de Valence d'Agen. Les sorties autoroutières sont toujours ciblées avec 160 manifestants au péage de Caussade, 110 à la sortie Castelsarrasin et Saint-Loup (sources préfecture). Enfin, le rond-point de la Vitarelle à Montech est toujours occupé par une quarantaine depersonnes.

dégage 2

Sortie n°9 de l'A62 fermée par arrêté préfectoral

Le préfet vient de prendre un arrêté interdisant la circulation sur lesbretelles d'entrée et et de sortie de l'échangeur n°9 de l'A62 àCastelsarrasin. Les automobilistes qui voudront entrer ou sortir sur cet axe routier devront le faire depuis les échangeur n°10 à Montauban ou n°8 à Saint-Loup.

Aujourd’hui, les Gilets jaunes montalbanais et plus globalement tarn-et-garonnais sont appelés à une marche dans les rues de la ville préfecture. Le cortège jaune partira dès 14 heures de l’esplanade des Fontaines pour rallier le cours Foucault. Il passera notamment devant la cathédrale et l’Hôtelde ville. Aucune déclaration n’a été faite en préfecture, mais le préfet prévient déjà qu’«aucune dégradation ne sera acceptée».

 

Photos : 1 ) Le début de la manif, 2 ) décoration d'un gilet, 3 ) l'affiche dégage écrite même en arabe, 4 ) la ligne jaune sur une route.

la ligne jaune