En fait cet article évoque très peu le cas Montalban mais il est marrant, sous la plume de Charles Sylvestre de trouver ce mélange détonnant d’une époque révolue. Je ne vais pas reprocher le « s » à Castan ni rappeler qu’Aline Pailler a conduit ce compagnonnage avec le PCF jusqu’au poste de députée européenne de 1994 à 1999, et qu'elle en tira comme conséquence un virage à l’extrême-gauche du côté de la LCR et jusqu’au soutien actuel des Black Block dès 2017 et aujourd’hui encore. Il y a une référence à « Ses chroniques de l'été dernier, durant les jeux Olympiques, dans «l'Humanité» ne sont pas passées inaperçues. » Elles ont été publiées en livre sous le titre « Sabotage olympique » mais entre la version française et les éléments publiés en Italie et en Espagne quel écart ! La chronique était en effet publiée au même moment par La Stampa et El Pais. J-P Damaggio

 

L'Humanité Vendredi, 11 Septembre, 1992

LA plume de Manuel Vazquez Montalban, l'écrivain de Barcelone, est pleine de saveur, de tendresse et, s'il le faut, de férocité. Ses chroniques de l'été dernier, durant les jeux Olympiques, dans «l'Humanité» ne sont pas passées inaperçues. La Fête de l'Humanité va donc connaître samedi après-midi un moment particulier en accueillant Montalban à La Courneuve. L'écrivain, aussi pris que prisé, a accepté de venir à cette rencontre entre deux avions. A 15 heures, à l'espace midi, il répondra en direct et en public aux questions d'Aline Pailler, ouvrant un forum sur un sujet d'une brûlante actualité: «Le Sud, la France, l'Europe».

Ce forum, en forme de grand studio, où le public pourra prendre place sur des gradins, aura le style, tout en finesse, d'Aline Pailler, qui, de Toulouse, a attaché son nom à l'excellente émission de FR3 que fut «Regards de femme». Aline Pailler recevra ainsi successivement des personnalités de divers horizons et s'entretiendra avec elles sur le ton de la confidence. Henri Jouve, ex-président du CNJA, est un agriculteur ardéchois qui a passé trois années au Burkina. Il a beaucoup à dire sur l'agriculture méridionale et le tiers-monde...

Edmond Baudoin, Niçois, s'est vu décerner à Angoulême, cette année, le prix du meilleur album de BD. Il évoquera sa Méditerranée au fil des rencontres avec Le Clezio, Ben Jelloun et l'œuvre de Pasolini. Vénus Khoury-Ghata est poète et libanaise. Elle est au cœur de la relation entre l'histoire proche-orientale et la France, où elle réside. Henri Garino, secrétaire fédéral de l'Aude, est un de ces communistes du Sud qui, par son origine, son itinéraire et ses options, n'a vraiment rien d'un «hexagonal», selon l'étiquette que l'on colle souvent à son parti.

Félix-Marcel Castans est, pour certains, une sorte de gourou occitan, une distinction que cependant il récuse. En revanche, sur la culture d'Oc et la nation française il dira, avec la passion qui lui est coutumière, des choses parfois surprenantes.

Mais il y aura d'autres voix dans le studio public d'Aline Pailler. Au fil des entretiens, les Gascons du Polyrythmic, les Italiens de la Squadra de Gênes, le Basque Benat Achiary chanteront tour à tour leur langue. Le Sud ne perd pas le Nord. Attention, c'est samedi à 15 heures, à l'espace midi, place de Provence. Il serait dommage de rater Montalban en version originale... Charles Silvestre.