régis granier

Le lecteur de ce blog a déjà pu croiser plusieurs fois Régis Granier.

Son nouveau livre continue le précédent puisqu’il témoigne de son activité d’éducateur et j’apprécie énormément sa passion pour les enfants, pour la vie, pour la sincérité et contre le préchi-précha. C’est quoi le préchi-précha ? La lecture du livre peut seule donner la réponse et s’il l’a bien connu dans le monde du handicap, je l’ai aussi bien connu dans le monde des écoles ordinaires.

Il est très difficile de s'arracher à la lecture d'un tel ouvrage qui, vu le fil conducteur choisi, porte un suspens magistral (je ne vais pas dévoiler le dénouement ...).

Il m’est arrivé d’aller travailler deux fois (à Falguières et à Fonneuve) dans les instituts qu’il évoque. Sans formation, sans avertissement, pour remplacer des collègues en stage pour une semaine, j’ai gardé un immense souvenir de cette expérience.

Régis Granier anime un atelier d’écriture que j’aurais dû suivre mais je suis bien trop loin de Montauban et d’ailleurs je ne l’avais pas vu depuis des années. Il est toujours le même, paisible, plein d’humour et de courage. J-P Damaggio

 Un quotidien dévoilé (une présentation)

Avoir travaillé plus de quarante ans comme éducateur spécialisé dans des maisons d’enfants à caractère social, cela laisse bien des souvenirs. Régis Granier en a retiré un récit décrivant sa profession avec autant d’humour que de tendresse. La confrontation aux plus durs des jeunes accueillis ne nous est pas épargnée, pas plus que celle avec les plus fumistes des professionnels ou avec le plus procédurier des directeurs. Mais là n’est pas l’essentiel. Coups de gueule, émotion palpable, incidents cocasses se succèdent, chacun de ces épisodes montrant les différentes facettes de ce véritable microcosme. On ne saura jamais ce qui relève du témoignage à partir de ce qu’a vécu l’auteur, de ce qui sort de son imaginaire ou de ce qui est issu d’une combinaison des deux. Peu importe ! En refermant la dernière page, le lecteur se sentira plus familier avec cette vie énigmatique qui se déroule derrière les murs de ces foyers et ces enfants qui vivent côte à côte sans avoir choisi d’être là et que des éducateurs aident à grandir. Simplement.

Jacques Trémintin

Des extraits : ICI