Des_socialistes_racontent_leur_Mai_68

PS 68-78

En 1978 le PS a son hebdo, l’Unité dont Claude Estier est le pilier. Il décide de faire témoigner des membres du PS mais sur les quatre, un seul l’était en 1968. Dans un numéro suivant il y a eu d’autres témoignages que je n’ai pas. Voici les personnes :

Gérard Desseigne, membre de l’UGICT –le syndicat des cadres de la CGT – travaille à la SNIAS.

André Acquier, militant CFDT, secrétaire national CFDT de la Métallurgie.

Robert Lucente, militant chez Renault sur l’île Seguin.

Michel Pelchat, sans responsabilité au CEA.

 J’ai donné l’analyse politique globale de Jean-Louis Auduc sur le PS, que Claude Estier confirme (en donnant tout de même un bon point à la Convention des Institutions républicaines – le parti de Mitterrand) tout comme les témoins. Je retiens que cette absence de la gauche non-communiste a conduit la CFDT de l’époque, à jouer un rôle politique à côté du rôle syndical.

Le lien est facile entre ces militants de la classe plutôt «cadres» avec le milieu étudiant, car c’était surtout cette classe dont les enfants étaient souvent dans la rue. En effet les étudiants n’étaient que rarement les enfants des grands partons.

On peut enfin observer que chaque jour réservait des surprises et que les répercussions de mai furent nombreuses. J-P Damaggio