Surprise pour moi. Je découvre qu’Emile Labeyrie, le père de Vincent, grand dirigent de la Banque de France, a été membre du comité de rédaction de La Pensée où dans le numéro 56 de mai-juin 1954 il a publié un compte-rendu très élogieux du livre de Jean Kanapa : Bulgarie d'hier et d'aujourd'hui, Collection « Démocraties populaires ». Paris, Editions sociales, décembre 1953.

Je donne ici ce compte-rendu pour témoigner d’une époque dont on dira qu’elle a été faite d’aveuglements ou d’espoirs insensés.

A juger le passé on pourrait ajouter, pour la même époque, les aveuglements sur l’Algérie française, sur l’avenir de la Quatrième République etc. Là n’est pas la question. Il s’agit de comprendre pour savoir comment aller du père au fils. JPD

Jean_KANAPA_Emile_Labeyrie