pierre-perret-a-genay-pause-avec-les-gilets-jaunes-photo-d-r-1548177599

Je ne l’ai rappelé nulle part, ce qui fait que la référence aux Gaulois risque d’être mal comprise avec le temps qui passe.

Fin août 2018, au Danemark, Macron a eu une de ses petites phrases qu’il aime tant : "Il ne s'agit pas d'être naïf, ce qui est possible est lié à une culture, un peuple marqué par son histoire. Ce peuple luthérien, qui a vécu les transformations de ces dernières années, n'est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement ! Encore que ! Mais nous avons en commun cette part d'Européen qui nous unit", a-t-il plaisanté.  

Ah ! Les Gaulois réfractaires au changement ! La petite phrase va donc ressurgir avec les gilets jaunes. Et fidèle à son habitude, il n’a pas oublié de faire de l’autosatisfaction :

« Si pour le président, il s'agissait d'une simple plaisanterie, cette sortie rappelle une autre petite phrase de l'été 2017 sur les Français qui "détestent les réformes". Le président estime pourtant avoir réussi depuis son élection à provoquer un "changement culturel" chez les Français. "Vous verrez la France transformée par son peuple. Les gens changent d'état d'esprit, ils sont beaucoup plus ouverts au risque", a-t-il déclaré devant le patronat danois.»

 Que ne ferait-on pas pour attirer les investisseurs !

Donc cette photo de Pierre Perret avec un Gaulois me semble riche de sens car le chanteur a toujours été plus ou moins heureux d’user de quelques «gauloiseries». J-P Damaggio