Evolution du vote FN en Midi-Pyrénées

 

 

% FN

2019 E

% FN

2017 P

% FN

2015 R

%FN

2015 D

% FN

2014 E

% FN

2012 P

%FN

2002 P

Lot

19,4

16,1

21,3

20,4

18,8

13,4

10,7

Aveyron

19,9

16,2

21,7

12,6

18,8

14,2

12,1

H-Pyrénées

22,1

18,5

25,7

15,9

20,3

14,9

12,2

H-Garonne

18,6

16,7

24,8

22,3

21,1

15,7

16,6

Gers

22,6

19,5

26,3

10,6

21,9

15,9

13,3

Ariège

24,7

21,6

28,4

15,7

23,9

16,7

15,1

Tarn

25,5

22,4

30,8

26,5

26,4

18,9

16,8

T.-et-Garonne

29,7

26,7

35,6

27,6

30,3

22,1

20,1

 

Tous les pourcentages sont par rapport aux exprimés. Vu que l’abstention est environ de 50% pour avoir le pourcentage par rapport aux inscrits il suffit de le diviser par deux, ce qui ne change rien au but de l’étude : montrer la diversité de situations suivant les départements. 

Si on regarde le vote FN dans la région depuis 2002 le Tarn-et-Garonne reste très largement le département le plus FN. Si on compare européennes de 2014 et de 2019 on a cependant un tassement puisqu’il passe de 30, 3 à 29, 7. Alors qu'avec le RN il y a eu une tentative d'élargissement du FN.

Mais par rapport aux présidentielles de 2017 c’est partout globalement la même hausse (3%). Ce qui montre que sur un socle différent l’évolution tient à des données nationales.

Une petite nouveauté cependant : la Haute-Garonne vole à l’Ariège le titre du département le moins FN.

 L’Ariège, un département à analyser plus particulièrement puisque les deux députés sont LFI. Si ce parti conserve un score qui fait rêver le national (10,7%) il se trouve que le FN arrive en tête avec 24,7%. Un moyen de percevoir un phénomène global : le FN a puisé dans l’électorat LFI de 2017.

 Le RN a été en tête dans toutes les départements d’Occitanie sauf le Lot, l’Aveyron et la Haute-Garonne où LREM occupe ce poste.

 Fait inquiétant à la lecture de ce tableau : c’est le cas des futures régionales, une élection où le FN avait réussi une belle opération en 2015, un peu comme si la domination du PS depuis des années, donnait encore plus envie de voter FN à cette élection. J-P Damaggio